Un appartement, une femme, un roman – Wilhelm Genazino

Une lecture obligatoire, pour les cours notamment, c’est toujours un peu particulier à juger, surtout quand au final, on n’en pense pas grand-chose. Je vais quand même m’efforcer de vous donner mon avis sur le roman contemporain Un appartement, une femme, un roman de Wilhelm Genazino.

L’histoire: (Source: Booknode)

Un garçon de dix-sept ans se fait renvoyer du lycée. Doit-il se consoler en se disant que beaucoup de grands esprits ont été de mauvais élèves ? Sa mère, qui envisage le problème sous un angle plus pratique, se met à la recherche d’une place d’apprenti pour son fils ; indifféremment, elle frappe à la porte d’un horticulteur, d’une usine de pneus, d’une confiserie, d’une brasserie. Mais le garçon ne s’intéresse ni aux chocolats ni à la bière ; la seule chose qui l’attire, ce sont les livres. Fasciné par l’entretien radiophonique avec un écrivain célèbre qui passe à la radio, il rate son premier tête-à-tête amoureux. Décidément, c’est un rêveur, ce qui ne l’empêche pas de mener une double vie: dans la journée, il travaille dans une entreprise de transport où sa mère a réussi à le placer, la nuit, il rédige des articles pour le journal local. À une manifestation de 1er mai où il est envoyé par le journal, il rencontre une jeune collègue, Linda, qui est blonde et pâle, ne porte pas de maquillage et connaît bien Kafka.

Mon avis:

J’ai dû le lire pour les cours, ce qui est plutôt étonnant puisqu’on pourrait le qualifier de contemporain jeunesse/jeune adulte, étant donné que le héros a 17/18 ans, et qu’en général, on a des livres qui ont été écrits plusieurs décennies voire siècles auparavant. J’ai passé un bon moment, mais sans plus. Il y a des parties intéressantes, voire vraiment surprenantes, mais beaucoup de longueurs, voire parfois des passages carrément inutiles. Par exemple, pour avoir entièrement pris en notes le contenu du roman, je me suis rendu compte que certains paragraphes que j’avais notés en pensant qu’on en reparlerait, et en fait, pas du tout, c’était simplement des digressions sans aucun but.  Je ne sais donc pas vraiment si je peux vous le recommander, alors à vous de juger.
L’avantage, par contre, pour ceux qui veulent débuter la lecture en allemand, c’est que c’est très accessible, du fait de l’âge du héros et du côté contemporain de l’histoire – qui se déroule quand même dans les années 60, mais on s’y retrouve sans mal.

.

Connaissez-vous d’autres contemporains germanophones qui sont accessibles à découvrir en VO ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s