Player One – Ernest Cline

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman plutôt moderne et original, car basé sur la culture geek, genre que je n’avais encore jamais lu, et qui m’a bien plu. Il s’agit de Player One d’Ernest Cline, qui devrait donc plaire à de nombreux adolescents, mais aussi à tous ceux qui ont grandi avec les années 80 et tous les films, séries, jeux vidéo et autres médias de l’époque encore cultes aujourd’hui.

L’histoire:

Nous sommes en 2044, et la Terre n’est pas belle à voir. Les ressources manquent et les conditions climatiques sont catastrophiques. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Pour oublier la réalité. Oublier les coups de sa tante qui l’a adopté et la misère dans laquelle il vit. Et comme la majeure partie de l’humanité, Wade rêve d’être celui qui décrochera le ticket gagnant de la grande loterie. James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor qui guidera les plus rusés vers l’énigme finale. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, ou trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands organismes mondiaux corrompus, tous s’y sont cassé les dents. Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme. Mais l’aventure ne fait que commencer, car d’autres joueurs se joignent à la partie. Ils ne reculeront devant aucun meurtre ni aucune trahison pour obtenir la victoire. Wade n’a plus d’autre choix s’il veut survivre : il doit gagner.

Mon avis:

Un roman que j’ai vraiment bien apprécié, j’avais très envie de le continuer, d’en découvrir toujours plus, et bien sûr de connaître le dénouement. Wade était un héros attachant, et ses amis, bien que virtuels, aussi. L’intrigue était vraiment originale, j’ai beaucoup aimé découvrir autant de références « geek ». J’ai maintenant envie de lire tous ces livres, voir tous ces films et séries, jouer à tous ces jeux. Il me faudrait une vie pour y parvenir, bien sûr, mais j’apprécie d’en connaître plus désormais, car si j’aime la culture geek, je n’étais pas née dans les années 80 et n’ai donc absolument pas grandi avec toutes ces références, comme James Halliday. Si cela vous inquiète, en tant que futur ou potentiel lecteur, sachez que c’est également le cas du héros, qui s’initie à l’univers des années 80 et nous emmène avec lui à la découverte de ces années qui marquent le début des jeux vidéo et de l’ère numérique. Aucune connaissance de base n’est donc attendue, même si quand on reconnaît une référence, on est bien content et on sourit, le fait de ne rien y connaître n’empêche en rien de suivre l’histoire. Petit détail, je trouve la couverture particulièrement moche. Je comprends qu’ils aient voulu faire un truc rétro, mais je pense quand même qu’il y avait moyen de faire bien plus sympa. Enfin, ce n’est pas si grave, juste dommage.

J’aimerais beaucoup découvrir d’autres livres dans le même genre, avec de multiples références par rapport à divers thèmes, donc si vous en connaissez, n’hésitez pas à me les conseiller !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s