Pierre Bottero

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un auteur de génie. Un de mes auteurs préférés, sans aucun doute possible. Un auteur qui est parti trop tôt, suite à un accident de moto. Un auteur qui vivait près de chez moi et dont je n’ai pourtant découvert l’existence que trop tard, après sa mort. Un auteur à qui l’on doit plusieurs merveilleuses trilogies, une série en partenariat avec Erik L’Homme et de nombreux livres pour jeunes enfants. Il s’agit de Pierre Bottero, que vous connaissez certainement. Un auteur qu’il faut connaître, parce que chacun de ses livres fait rêver et vaut bien plus qu’un simple « livre jeunesse », et parce que si beaucoup de collégiens sont ses lecteurs, découvrir ses oeuvres plus tard ne leur enlève en rien leur perfection.

La Quête d’Ewilan

Le meilleur moyen d’entrer dans son monde et d’en saisir toutes les subtilités, c’est de commencer par le début. Et le début, c’est cette superbe trilogie: la Quête d’Ewilan. Vous allez découvrir avec cet auteur, que si chaque livre est génial, le suivant peut l’être encore plus, à chaque fois. Entrez dans son monde, vous ne le regretterez pas…

L’histoire:

Camille est une adolescente surdouée qui pénètre par erreur dans le monde de Gwendalavir, avec son ami Salim. Des créatures menaçantes la désignent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Il s’agit en fait de son monde d’origine dans lequel elle peut exercer son don: le Dessin. Aidée de quelques compagnons, parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir et à sauver Gwendalavir ?

Mon avis:

Le jeune âge de l’héroïne n’est vraiment pas gênant, même si je le craignais au début. La qualité d’écriture de Pierre Bottero est vraiment époustouflante, son style est fluide, beau, poétique. On apprend tellement en lisant ses livres qu’il ne faut pas s’arrêter au fait que les protagonistes soient jeunes. Surtout qu’ils sont accompagnés par des adultes, qui sont presque aussi importants pour l’histoire. Une première trilogie qui nous fait entrer dans son monde, et dont on ne voudra plus ressortir…

— L’intégrale est vraiment très belle et bien reliée, et le bonus disponible au début vaut le coup, si l’on veut tous les détails de la série… —

Les Mondes d’Ewilan

Suite directe de la trilogie précédente, les Mondes d’Ewilan, une trilogie également, nous entraîne dans de nouvelles aventures avec les mêmes héros.

L’histoire:
Après avoir sauvé Gwendalavir, Ewilan est capturée et privée de son Don. Affaiblie mais avec une soif de vengeance et de justice, elle se trouve de nouvelles ressources et de nouveaux alliés, et nous emmène à nouveau vers des contrées inconnus…

Mon avis:
Encore meilleure que la trilogie précédente, celle-ci enchaîne les rebondissements à toute allure, le scénario est très bien pensé et le tout magnifiquement écrit. Impossible de ne pas lire cette série, surtout si on a lu la première !

— L’intégrale est aussi magnifique et va parfaitement avec la première. Pas de bonus malheureusement. —

Le Pacte des Marchombres

On repart pour Gwendalavir, mais avec un autre personnage principal cette fois-ci. Souvent la trilogie préférée des lecteurs (c’est également mon cas, je crois, difficile à dire en tout cas), celle-ci se centre sur Ellana, la fameuse Marchombre. Le Pacte des Marchombres est à nouveau constitué de trois tomes. Le premier retrace essentiellement sa jeunesse, le deuxième son parcours pour devenir Marchombre et le troisième est la suite des six tomes concernant Ewilan. On y retrouve tous nos personnages favoris pour la suite de leurs aventures.

L’histoire:

Tome 1: Une fillette survit à l’attaque de la caravane de ses parents et est recueillie par un peuple sylvestre. Mais à l’adolescence, sous le nom d’Ellana, elle part à la découverte de ses origines et rencontre le plus grand maître Marchombre, Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l’initie aux secrets de sa guilde. Mais cet apprentissage sera semé de rencontres et de dangers…

Tome 2: Toujours apprentie, Ellana doit subir de multiples épreuves physiques et mentales qui forgeront petit à petit son âme marchombre. Un tome qui fait à la fois rêver et réfléchir, et qui donne des envies de liberté…

Tome 3: Grand retour des héros des trilogies d’Ewilan, ce tome-ci nous raconte la suite de leurs aventures. C’est aussi le dernier tome, finalement, de toutes leurs aventures, avec une fin grandiose. Chaque question trouve enfin sa réponse, chaque personnage trouve sa place, et le suspense arrive à sa fin. Une petite merveille, donc…

Mon avis:

Je ne sais même pas quoi dire… C’est juste une trilogie merveilleuse. Je conseille d’avoir d’abord lu les six Ewilan même si j’en connais qui ont commencé par Ellana. C’est tellement beau, tellement profond, tellement… Pierre Bottero, en fait. Il faut avoir lu pour comprendre, mais je suis certaine que ce sont des livres qui peuvent plaire à tous, peu importe l’âge, le sexe ou tout ce qui nous différencie d’un individu à l’autre. C’est le genre de livres qui rassemblent tout le monde sous les mêmes idées.

— La trilogie est une nouvelle fois très belle et complète à merveille les deux autres. Personnellement, j’ai malgré tout opté pour la version poche des trois tomes, car l’édition Rageot Poche offre des bonus inédits écrits par Pierre Bottero à l’intérieur. —

L’Autre

Une nouvelle trilogie merveilleuse, fantastique, et bien plus encore. Je me demande souvent si je ne l’ai pas même préférée à celles d’Ewilan et d’Ellana. La série l’Autre n’a apparemment pas de rapports avec les trilogies précédentes, mais tout vrai fan qui se respecte remarquera quelques détails qui le feront sourire. Je conseille donc de lire cette série après les trois autres, même si ça n’est pas essentiel à sa compréhension globale.

L’histoire:

Shaé et Natan ne se connaissent pas, et n’ont pas grand-chose en commun, mais lorsqu’ils se rencontrent, ils découvrent qu’ils possèdent un héritage commun. Dans leurs veines coulent le sang des Sept Familles, mais cela suffira-t-il à combattre l’Autre, une effrayante incarnation du Mal ? Ils vont devoir le combattre petit à petit, tout au long des tomes, en restant toujours ensemble, car lorsque Natan tombe dans le piège tendu par sa cousine, il est seul, et condamné… Le troisième tome est un peu à part, puisque plusieurs années se sont écoulées, et que c’est cette fois-ci à un nouveau très jeune personnage, Elio, de faire son apparition. Il est le dernier représentant des Sept Familles, et donc le dernier espoir de vaincre l’Autre.

Mon avis:

J’ai été aspirée par l’histoire dès le début, c’est vraiment magique comme les mots de cet auteur m’entraînent. Tout m’a touchée, j’ai vraiment vécu l’histoire. J’ai ri, pleuré, eu peur, et encore de nombreuses émotions qu’un livre peut parfois inspirer. Qu’on ait aimé Ewilan ou pas, comme cette trilogie-ci est indépendante, je pense qu’il faut lui donner sa chance, parce qu’elle vaut vraiment le coup d’être lue…

— Pas d’intégrale encore, j’ai donc les versions de poche qui sont très bien. —

Les Âmes Croisées

Ultime trilogie de Pierre Bottero, dont seul le premier tome est disponible, puisqu’il est mort avant d’écrire la suite, au grand drame de tous les fans… Les Âmes Croisées, tome 1, n’en reste pas moins un excellent livre, que je vous conseille.

L’histoire:

Nawel est une Perle (bonne situation sociale, en opposition aux Cendres) et va bientôt devoir choisir sa Robe (son métier), ce qu’elle sera et fera le restant de sa vie. Elle choisit d’ignorer l’influence de sa famille, et de choisir ce qu’elle veut vraiment: être Armure. Elle se lance alors dans l’apprentissage de la dixième Caste, qui vit à l’écart des autres, et subit de multiples dangers, à la recherche de son Destin…

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé, comme toujours, même si personnellement, j’ai préféré Ellana ou l’Autre. En même temps, il ne s’agit que du premier tome. La fin est par contre génialissime, en laissant sous-entendre un lien entre cette série et les quatre précédentes, mais nous n’en saurons malheureusement jamais plus… A lire seulement si vous vous sentez capables de surmonter la déception de ne jamais connaître la suite et la fin. L’histoire est quand même vraiment bien, alors je vous conseille de vous lancer.

Les autres livres

Pierre Bottero a écrit plusieurs trilogies, dont je viens de parler, mais également de nombreux livres, généralement avec un public-cible plus jeune (voire beaucoup plus jeune pour les livres imagés). Personnellement, je les ai lus en étant adulte, et ça n’a rien gâché à la magie. Certes, ils ne valent pas Ellana, mais en tant que livres pour enfants, ils sont vraiment géniaux.

Zouck: une histoire un peu triste qui fait réfléchir, sur la danse et l’anorexie (mais ne vous fiez pas à ça, c’est court et mieux vaut se lancer sans aprioris.)

Météorite: plein d’aventure et de magie. A lire, même pour les grands enfants…

Tour B2 mon amour: une histoire vraiment touchante, on croirait du déjà-vu mais pas du tout, on y retrouve toute la poésie de Pierre Bottero et c’est vraiment une lecture très agréable, j’ai pleuré comme une madeleine tellement j’étais émue par ses mots, je vous recommande fortement ce livre !

Un cheval en Irlande: la suite de Mon cheval, mon destin, que je n’ai pas encore lu, mais ça n’empêche pas d’apprécier pleinement l’histoire. Sympathique, elle nous fait passer un bon moment, mais comme Météorite, je le recommande surtout aux plus jeunes lecteurs.

Princesse en danger: en lisant le titre, je m’attendais à une petite histoire sympa, que je lisais seulement pour son auteur. Eh bien pas du tout, je la recommande vraiment à tous les lecteurs, même plus âgés. Une très belle histoire qui m’a vraiment beaucoup plue, et que je ne regrette pas d’avoir lue. On retrouve Pierre Bottero dans toute sa splendeur, avec toute sa poésie…

Le Chant du Troll: un sublime album qui est lié aux trilogies d’Ewilan et d’Ellana, qu’il faut absolument lire si vous les avez aimé ! Les images sont magnifiques et accompagnent parfaitement la lecture, et le texte est de Pierre Bottero, alors il est forcément parfait. La thématique abordée n’est pas si légère, mais comme toujours très poétique, très belle, et c’est vraiment un livre que je recommande.

Le garçon qui voulait courir vite: Pierre Bottero fidèle à lui-même, dans un roman court mais profondément touchant, réaliste et poétique à la fois. Je ne sais même pas quoi dire pour retranscrire ce que j’ai ressenti, les personnages sont merveilleux, tout est si beau, et au fur et à mesure des livres que je lis de lui, je reconnais des petits détails qui ont tendance à revenir et me ravissent à chaque fois: les belles maisons et la vie en cité, les premiers émois au collège, l’amour de la littérature, les crêpes, de belles valeurs, une famille unie malgré les difficultés, …

.

Si vous en avez lus d’autres, n’hésitez pas à m’en parler, j’en lirai d’autres si j’en trouve, et je mettrai l’article à jour. Et bien sûr, si vous voulez parler de l’auteur ou d’un des livres cités ici, je ne demande que ça !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s